Trop d'État ! Pas assez d'État ?

Par
Publié le 14/10/2019
Alors qu'en France les acteurs de santé dénoncent un Etat qui change en permanence les règles du jeu, des CHU en Italie parmi les meilleurs font l'objet d'un partenariat public-privé au risque d'aggraver les inégalités entre régions. Regards croisés.

Le journal serait toujours l'arme ultime lorsque l'administration ne répond pas. « Votre dernier ressort, lâche Frédéric Masquelier maire de Saint-Raphaël, c'est la presse. À partir du moment où paraît par exemple un article dénonçant l'absence de paravents aux urgences de l'hôpital, vous avez immédiatement au téléphone des personnes que vous n'obteniez jamais auparavant. » Cela relève bien sûr du simple hasard. Bref la coopération sur le terrain ne se décrète pas.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.