T2A

Un bel écrin rempli de complications

Publié le 26/03/2012
Globalement ouverts à ce mode de tarification, les professionnels hospitaliers que nous avons rencontrés identifient un certain nombre de défauts à la T2A, appelant le prochain gouvernement à rectifier le tir.

Introduite dès 2005, la tarification à l’activité n’en finit pas de faire couler de l’encre. Les professionnels de santé ont du mal à avoir un avis tranché sur le sujet et, s’ils ne demandent pas à revenir à la dotation globale, ils n’ont pas non plus hâte que la convergence tarifaire entre les secteurs public et privé soit décidée. « J’étais peut-être un peu naïf mais j’y croyais », explique le Dr Abdelkrim Gacem, chef du pôle cardio-vasculaire, thoracique et maladies métaboliques du centre hospitalier de Cholet.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte