Entretien avec Frédéric Pierru

« Un déclassement symbolique, économique et matériel »

Publié le 06/12/2014
Frédéric Pierru est sociologue et chargé de recherche au CNRS. Il a notamment travaillé sur « les transformations de la morphologie et de la régulation des professionnels de santé ». Pour lui, les causes du déclassement des médecins hospitaliers ne sont pas uniquement conjoncturelles et infrastructurelles.
Décision Santé. La peur du déclassement de la part des soignants, en particulier à l’hôpital, a-t-elle un sens ?

Frédéric Pierru. Ce sentiment de déclassement est effectivement une notion qui peut se décliner concernant les professionnels soignants à l’hôpital. Elle donne du sens aux transformations de leur institution et de leur environnement de travail. Il s’agit d’un déclassement à la fois symbolique avec une perte de prestige et de légitimité ; économique pour ce qui est des rémunérations ; et matériel avec la dégradation des conditions de travail.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte