Cardioconversion

Un Naco alternative aux AVK

Publié le 30/10/2014

L’efficacité et le profil de sécurité des nouveaux anticoagulants sont démontrés par des grandes cohortes (thromboses veineuses profondes, fibrillation auriculaire) mais aussi dans des indications plus limitées et spécialisées. En témoigne l’étude présentée dans le cadre des « hot line » sessions au cours du congrès organisé par la Société européenne de cardiologie le 2 septembre dernier à Barcelone. Jusqu’à ce jour, en cas de cardioconversion, seuls les antivitamines K étaient prescrits avant et après la procédure afin de réduire le risque d’évènements cardiaques majeurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte