Un nouvel outil de diagnostic dans les maladies neuromusculaires

Publié le 30/11/2012

Comment optimiser le diagnostic de maladies rares en neurologie ? Souvent mal connues même des spécialistes, elles touchent toutefois plus de 30 000 personnes en France. Ces pathologies se traduisent en clinique par une grande variété de tableaux cliniques, depuis les neuropathies dysimmunitaires jusqu’aux myosites sans oublier les maladies de la jonction neuro-musculaire (myasthénie). Le diagnostic repose sur la clinique et une séquence d’examens coordonnés. L’électroneuromyogramme occupe dans ce cadre une place essentielle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte