Maladies neuro-dégénératives

Un plan low cost

Publié le 06/12/2014
Alors que le plan des maladies neurodégénératives succède au plan Alzheimer, la déception est de mise chez les associations de patients. Les moyens ne seraient pas à la hauteur de l’ambition affichée. Explications.

Crédit photo : TONY CRADDOCK/SPL/PHANIE

Ce n’était pas la grand-messe à l’image du plan cancer III qui a bénéficié de l’engagement du président de la République. La présentation du plan en faveur des maladies neurodégénératives qui succède au plan Alzheimer a été réalisée cette fois en catimini en l’absence de journalistes. Y aurait-il des failles dans ce nouveau dispositif ? Pourtant, il est porteur d’une forte ambition.

Un million de Français concernés

Plus d’un million de Français sont concernés, à savoir 850 000 patients touchés par la maladie d’Alzheimer,

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte