Affaire Médiator®

Un rapport explosif

Publié le 20/01/2011
Dénoncer les pratiques d’un laboratoire, démonter les carences de la pharmacovigilance française, faire sortir de l’ombre à la lumière les conflits d’intérêt, l’enquête de l’Igas est appelée à faire date. Elle devait entraîner la mise en œuvre d’un nouveau dispositif sur le médicament. Afin de pallier au manque de principe de précaution. Explications.

Une fois achevé, le réquisitoire lu sans emphase par le Dr Aquilino Morelle a été applaudi par les journalistes présents. Le 15 janvier dernier, l’onde de choc soulevée par l’affaire Médiator® débordait le champ médiatique. Il y aura bien pour la chaîne du médicament un avant et un après le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) sur le cas Mediator®. Il instruit en effet un procès et désigne sans langue de bois des coupables.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte