Maison médicale de garde

Un recours bien utile pour la permanence des soins

Publié le 25/03/2011
À quelques encablures du parc de la Villette, la maison médicale de garde de l’hôpital Jean-Jaurès est pionnière à Paris. Depuis 2004, elle assure une permanence des soins auprès d’une population jeune. Un samedi d’hiver pluvieux, les patients arrivent au compte-gouttes…

À l’heure de la sieste, les patients pénètrent timidement dans le sous-sol de l’hôpital Jean-Jaurès. Belle couleur tomette sur les murs, un accueil tout en bois confère une ambiance nordique… Pas de secrétariat, mais une sonnette pour signaler son arrivée aux deux médecins de garde. Accompagnée de sa belle-sœur, une jeune femme de 26 ans, agressée la veille dans la rue, se plaint de la nuque et vient consulter avant de porter plainte. Son médecin traitant est en vacances, c’est sa maman, pharmacienne, qui lui a donné l’adresse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte