Un rêve de spectateur

Publié le 28/02/2014

Crédit photo : Christophe RAYNAUD DE LAGE

C’est une fête des sens, de la liberté des plaisirs que célèbre la Comédie-Française avec ce Songe d’une nuit d’été. Dans cette histoire où un simple filtre autorise tous les débordements d’amour, les changements de partenaires, le temps d’une nuit, la confusion des sentiments n’est plus seulement un débordement, à la manière d’une rivière qui sort de son lit, mais un principe de vie. Comédie la plus érotique de Shakespeare, son vocabulaire sans tabou, ses doubles sens enchantent le spectateur, même le plus blasé. Certes, l’intrigue est pour le moins touffue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte