CHUV de Lausanne

Un stylo numérique pour mieux facturer

Publié le 05/07/2010
Comment optimiser l’enregistrement des actes médicaux et paramédicaux facturés par un établissement de santé aux caisses d’assurance-maladie ? Le centre hospitalier universitaire vaudois, à Lausanne, teste depuis quelques mois dans son service de dermatologie un stylo numérique.

Les établissements de santé suisses relèvent depuis le 1er janvier 2004 du système de tarification Tarmed. Avec plus de 4 800 positions, celui-ci comprend la quasi-totalité des prestations médicales et paramédicales fournies dans le domaine hospitalier ambulatoire et en cabinet médical. À cela s’ajoutent les matériels et médicaments. Chaque établissement soucieux d’équilibrer son budget entend donc recenser de manière la plus exhaustive possible les actes réalisés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte