Un test sanguin pour le diagnostic du cancer du col de l’utérus

Publié le 13/05/2016

Un test sanguin permettra-t-il demain de diagnostiquer un cancer du col de l’utérus ou une récidive à un stade précoce ? L’Institut de cancérologie de Lorraine en partenariat avec le laboratoire Cerba et le centre de recherche de L’institut Curie lancent une étude pilote dont les résultats sont attendus pour avril 2017. Ce nouvel examen n’a pas vocation à se substituer au frottis de col tous les trois ans. Mais l’enjeu est de diagnostiquer le cancer à un stade précoce. Ce progrès attendu est le résultat des avancées obtenues sur le séquençage à haut débit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte