Gains de productivité à l’hôpital

Une chance à saisir pour la chirurgie ambulatoire

Publié le 30/11/2012
Le dernier rapport de l’Inspection générale des affaires sociales de juin 2012 (Igas) exige des acteurs du système de santé (médecine de ville et hôpital) des gains de productivité. Il comporte une longue liste de propositions. Parmi celles-ci, on retient le développement des unités de chirurgie ambulatoire et une meilleure communication médecine de ville-hôpital. Détails.

Depuis 1992, de nombreux textes organisent le développement de la chirurgie ambulatoire (entrée et sortie dans la même journée) pour que la France rattrape son retard sur les autres pays (Royaume-Uni, Canada, États Unis, etc..). Malgré l’amélioration de ces dernières années, le pourcentage des actes effectués en structure ambulatoire restent insuffisant. Aux États Unis, les hospitalisations élargies dites de « 23 heures » s’intègrent dans les statistiques des hospitalisations ambulatoires, ce qui n’est pas le cas en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte