Une consommation en baisse à l’hôpital

Publié le 06/12/2014

L’hôpital se révèle meilleur élève que la ville. On enregistre en effet une baisse significative des consommations hospitalières si l’on prend pour référence le début de période. Mais aucune tendance ne se dégage au cours des dernières années. Si l’on prend pour critère la population globale, la consommation est stable. En revanche elle est en augmentation lorsque l’on la rapporte au nombre de journées d’hospitalisation. En première instance, ce dernier paramètre parait le plus pertinent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte