Greffe rénale

Une croissance de 2 % par an

Publié le 30/12/2013
Alors qu’une campagne à destination du grand public est lancée pour inciter à la greffe de rein par un donneur vivant, la France accuse dans ce domaine un retard. 98 % des Français qui avaient déjà tenté l’expérience seraient prêts toutefois à recommencer.

Crédit photo : Benoit RAJAU

Décision Santé-le Pharmacien Hôpital. Pourquoi lancer une campagne d’information grand public en faveur du don de rein par donneur vivant ?

Emmanuelle Bordenave*. L’année dernière, nous avions lancé une campagne d’information à destination des professionnels de la néphrologie, des patients et de leurs proches. L’objectif était de faire passer des messages par l’intermédiaire des infirmières des centres de dialyse ou de coordination de centres de greffes. Nous observons une montée en puissance depuis 2008.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte