Dispositifs médicaux

Une évaluation dictée par l’Europe

Publié le 06/12/2014
Le dispositif médical n’est pas un médicament. Pour autant, les agences réglementaires exigent une évaluation qui s’inspire des exigences réclamées à l’industrie pharmaceutique. L’Europe ne joue pas un rôle seulement coercitif. Mais propose aussi des outils d’accompagnement. Présentation.
 Radiographie du thorax montrant un dispositif d'assistance ventriculaire gauche (DAVG) et un...

Radiographie du thorax montrant un dispositif d'assistance ventriculaire gauche (DAVG) et un...
Crédit photo : SPL/PHANIE

Comment anticiper? Alors que l’industrie du dispositif médical est soumise à un double choc, celui du renforcement de la sécurité sanitaire et de la maîtrise des dépenses de santé, les entreprises, souvent de taille modeste, doivent pourtant imaginer les nouvelles contraintes qui s’exerceront demain sur elles. L’exercice s’avère inévitable. C’est l’un des principaux enseignements de la nouvelle étude, le Market Access des dispositifs médicaux en France* réalisée par deux experts du secteur Gilles Chalanson et Sylvie Dole.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte