Une nouvelle alternative dans l’hépatite C

Publié le 17/06/2014
Un nouveau traitement oral est désormais disponible dans l’hépatite C. Il peut être prescrit en trithérapie ou en bithérapie sans interféron ou ribavirine pour les génotypes 1 et 4.

L’arrivée des agents antiviraux directs ont transformé la prise en charge de l’hépatite C. Désormais la prise orale s’impose comme le schéma thérapeutique de référence. Une nouvelle option thérapeutique sans interféron, Olysio® (siméprévir), vient d’être mise sur le marché. Elle est indiquée chez les patients atteints par le virus de l’hépatite C de génotype 1 ou 4. Les malades doivent être intolérants ou inéligibles à un traitement par interféron et devant être traités en urgence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte