Infectiologie

Une nouvelle céphalosporine active sur le Sarm

Publié le 30/04/2013

Alors que l’antibiorésistance fait l’objet de plans gouvernementaux tant en France que sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’arsenal thérapeutique s’est appauvri dans ce domaine thérapeutique entre 2000 et 2010. Le nombre de substances antibiotiques a diminué de 18 %, passant de 103 à 84. D’où l’intérêt à disposer d’une nouvelle céphalosporine (Zinforo®, ceftaroline fosamil, laboratoire AstraZeneca) dans les infections compliquées de la peau et des tissus mous (ICPTM).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte