Une réforme peut produire un « effet » sans atteindre les objectifs fixés initialement

Publié le 12/12/2011

Si l’efficacité de la GPMC reste limitée, les entretiens avec les différentes catégories d’agents ont mis en évidence qu’un certain nombre de changements, certes discrets, semblent bien engagés. Ils pourront servir d’appui pour des projets ultérieurs :

- la procédure d’évaluation, rénovée et standardisée, est perçue comme plus juste par les agents ;

- les formations à l’entretien annuel dispensées aux cadres ont conduit au développement de leurs compétences managériales, notamment dans les secteurs hors soin ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte