Coopérations hospitalières

Une solution à tous les maux ?

Publié le 29/05/2012
Grand espoir de la loi HPST, les communautés hospitalières de territoire (CHT) se développent, de même que les groupements de coopération sanitaire (GCS). Encouragées par les ARS et les autorités de tutelle, ces coopérations suscitent pourtant la méfiance des professionnels de santé.

En 2009, la loi HPST fait le plaidoyer des coopérations hospitalières. L’heure est à la mutualisation, à la synergie, au rapprochement entre établissements. Les coopérations, et singulièrement les communautés hospitalières de territoire (CHT), sont le grand espoir de la loi Bachelot. Près de trois ans plus tard, force est de constater que les rapprochements entre structures hospitalières ont été menés tambour battant. Si 10 CHT ont été constituées en 2011, selon un rapport des agences régionales de santé (ARS), 70 existaient déjà en 20101.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte