Gouvernance

Valoriser les acteurs de terrain

Publié le 27/02/2012
Coopérations hospitalières, valorisation des initiatives libérales, contrats et pratique poussée de la concertation : pas question, pour les ARS, de négliger les acteurs de terrain dans la mise en œuvre de la réforme du système de santé.
De gauche à droite : Pascal Maurel et Claude d'Harcourt.

De gauche à droite : Pascal Maurel et Claude d'Harcourt.
Crédit photo : © Vecteurm

À ce jour, l’Alsace ne souffre aucunement des problèmes de démographie médicale qui affectent ses consœurs. Densément peuplée, elle bénéficie d’un maillage hospitalier tel qu’aucun Alsacien ne serait situé à plus de vingt minutes d’un établissement de santé. L’agence régionale de santé (ARS) s’offre donc le luxe rare d’anticiper les déficits à venir : « La situation est bonne, mais à nuancer selon les territoires. On note ainsi une dégradation du nombre de médecins et de paramédicaux du nord au sud de la région.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte