verbatim 1

Publié le 12/12/2016

« La radiothérapie hypofractionnée et la radiologie interventionnelle ont des difficultés à se développer parce qu’elles ne sont pas rémunérées. En fait, trois grands problèmes se posent : le financement de l’innovation et ceux de la coordination et des activités externes. »

Sandrine Boucher, directrice de la stratégie et de la gestion hospitalière d’Unicancer.


Source : Décision Santé: 306