Imagerie médicale

Vers une généralisation de l’hôpital sans film

Publié le 17/11/2010
Filmless. Tel est le concept anglo-saxon convenu pour désigner un établissement de soins sans film radiologique argentique. Amorcée dans d'autres pays occidentaux, cette pratique permet de dématérialiser l’imagerie médiale et de fluidifier sa circulation au sein de l’hôpital et en dehors.
Scanner du centre hospitalier de la région d'Annecy.

Scanner du centre hospitalier de la région d'Annecy.

Réalité dans bon nombre de pays étrangers, la pratique Filmless a été rendue possible grâce à différentes avancées technologiques : généralisation des modalités numériques (scanner, IRM, etc.), explosion des réseaux, modernisation des systèmes d'information. En France, il faut ajouter le volet politico-réglementaire longtemps porté par les Sros (Schémas régionaux de l'organisation sanitaire) qui ont longtemps réglementé la décision d’équipement des établissements publics en matériel lourd d’imagerie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte