Voyage au cœur du XVIe siècle

Publié le 04/12/2012

Il y a comme un vertige à se plonger dans le XVIe siècle européen, concentré de savoir perdu, de beauté absolue mais aussi des ravages de l’intolérance. À la fois proche et inaccessible, c’est le temps des génies en Italie et celui de l’Inquisition en Espagne. L’époque où l’art s’émancipe de tous les pouvoirs et se construit sa propre légende, alors que de l’autre côté des Pyrénées s’écrit jour après jour une œuvre au cœur du mysticisme, représentante de l’Espagne authentique selon Henri Bergson.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte