Mélanie Déchalotte : "Il y a un déni chez les professionnels"

Gilles Noussenbaum
| 21.12.2017
  • visuel Mélanie 2
  • visuel Mélanie 1
  • visuel couverture Mélanie

Comment expliquez-vous la stupéfaction du corps médical face à ces accusations de violences médicales ?

Je comprends que les médecins se sentent attaqués. Mais comme le révèlent les témoignages, la maltraitance peut être le fait de tous les soignants : gynécologues, sages-femmes, anesthésistes, puéricultrices, etc. Et ce ne sont pas les professions qui sont remises en cause, mais des pratiques qui sont dénoncées :...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Décision Santé
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

A LA UNE

add
visuel Macron
Brève

Hôpital, Emmanuel Macron s’engage… enfin

L’erreur du président de la république dimanche dernier lors de son intervention télévisée est vénielle. En évoquant les ordonnances Debré, Emmanuel Macron les a rattachées à l’année 1957. Il fallait bien sûr lire 1958. Les deux... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.