Brève

Signature génomique, un remboursement prématuré selon la HAS

Gilles Noussenbaum
| 18.03.2019

La HAS estime que les données des études ne sont pas transposables à l'Hexagone. Elle interpelle par ailleurs l'Inca pour la réalisation d'un référentiel national sur l'indication d'une chimiothérapie adjuvante dans le cancer du sein infiltrant.

  • cancer

La Haute Autorité de santé botte en touche sur le remboursement des signatures génomiques. Elle estime certes que leur inscription au remboursement n'est pas à ce jour recevable. Pour autant, elle en maintient le financement dérogatoire dans le cadre du RIHN (Référentiel des actes innovants hors nomenclature). À ce jour, cet examen est pratiqué chez les femmes atteintes d'un cancer du sein. Mais il peut être utile pour une fraction limitée...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Soutenez la presse qui vous soutient

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE

add
Covid-19
Brève

BilletVaccins, la France en retard, ah bon ?

Rarement une polémique n'aura autant été si prévisible. Et anticipée par Olivier Véran lorsqu'il nous avait accordé un entretien en novembre dernier. Et pourtant, rien n'a été fait pour enrayer le processus en posant sur la table... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.