DVD

Des jours heureux jazzy !

Par
Publié le 10/03/2022

Faut-il vraiment aimer le jazz pour filmer un concert de jazz ? À la fin des années cinquante, le grand photographe de mode, Bert Stern, célèbre notamment pour la dernière série de photos de Marilyn nue avant sa disparition, entre deux campagnes publicitaires part pour couvrir la cinquième édition du festival de Newport et ses all jazz stars, depuis Louis Amonstrong jusqu'à Chico Hamilton, sans oublier les divas Mahalia Jackson, Anita O'Day ou Big Maybelle. On assiste même à un numéro de Chuck Berry jouant avec des musiciens de jazz. Mais est-ce la musique qui l'intéresse ?

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.