Théâtre

Hôpital psy, vie quotidienne

Par
Publié le 19/05/2022

Crédit photo : Kliniken © Simon Gosselin

Face au cinéma et à l'écriture, le théâtre renouvelle-t-il l'approche sur la folie ? Peut-être pas lorsqu'un auteur aussi considérable que Lars Norén adopte un style documentaire, naturaliste. La légitimité d'avoir été un ancien patient hospitalisé dans sa jeunesse pour schizophrénie ne procure pas ici un avantage décisif. En nous livrant le récit, sans commentaires, d'une journée particulière au sein d'un hôpital psy à travers les dialogues entre patients, en l'absence des psychiatres, l'auteur certes invite le quotidien d'un hôpital psy sur une scène. Mais le théâtre est-il seulement un instrument de savoir, une fenêtre ouverte sur un monde voilé ? On ne réserve pas une place au théâtre simplement pour s'informer ou comprendre ! À ce titre, les films de Raymond Depardon, un livre comme celui de Joyce Sorman (voir notre article en juillet 2021 ici) distillent une émotion forte presque absente de la représentation. Les treize acteurs réunis et dirigés par Julie Duclos sont pourtant étonnants de vérité. Et composent une communauté de patients attachante. Simplement en dépit de sa subtile construction, l'auteur suédois donne ici une pièce mineure. Il n'était peut-être pas indispensable de la proposer de nouveau aujourd'hui. 

 

Kliniken de Lars Norén , mise en scène de Julie Duclos, jusqu'au 26 mai, Odéon-Théâtre de l'Europe.


Source : decision-sante.com