Théâtre

Music-hall en chambre

Par
Publié le 10/06/2021
Gaël Kamilindi, Françoise Gillard, Yoann Gasiorowski

Gaël Kamilindi, Françoise Gillard, Yoann Gasiorowski
Crédit photo : Comédie Française

Jean-Luc Lagarce écrivait avec une pointe sèche. Jamais de lamento, de mots haut perchés. Mais une émotion qui sourd d'une plaie invisible, jamais artificielle. Né en 1957, il a disparu en 1995. Sa trajectoire artistique et littéraire s'inscrit dans cette génération Sida qui a créé en permanence sous la menace de mort. En témoigne la rédaction de ce Music-hall débuté en 1988 juste après l'annonce de la séropositivité.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.