Théâtre

Sans famille, une gaieté parisienne !

Par
Publié le 06/01/2022

Crédit photo : Crédit : Christophe Raynaud de Lage

Sans famille, le mélodrame d'Hector Malot n'en finit pas d’être frappé par les épreuves de la vie et la malchance. Le Sars-CoV-2 s'est abattu sur la troupe de la Comédie-Française. Et a entraîné la suppression de plusieurs représentations du spectacle signé par Léna Bréban. Pourtant, la mise en scène avait choisi son camp. Dans cette histoire d'enfant abandonné et loué par son père d'accueil à un saltimbanque, le mélo est peu à peu effacé au profit de l'humour, du divertissement. Comme s’il ne fallait surtout pas faire pleurer le jeune public.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.