Théâtre

Zoo, le théâtre d'idées réhabilité

Par
Publié le 31/03/2022

Crédit photo : Crédit : Jean-Louis Fernandez

Emmanuel Demarcy-Mota tire avec constance le fil d'un théâtre d'idées abandonné par les autres maisons de théâtre subventionnées. Trop didactiques, pas assez chics, cousues de fil blanc. Ainsi on ne monte plus ou si peu sur les scènes nationales, le théâtre de Camus ou d'Arthur Miller abandonné aux histoires du théâtre des années cinquante et soixante. Le directeur du théâtre de la Ville récidive ce printemps avec la présentation de Zoo de Vercors déjà créé par son prédécesseur Jean Mercure dans les années soixante-dix. Le pitch relève certes d'un théâtre à thèse. Un journaliste, être imparfait, tue sa fille nouveau-née et appelle un médecin pour faire constater le meurtre. Problème, l'enfant est-il vraiment un être humain ou le résultat d'une union contre-nature avec une femelle mi-singe, mi-femme ? Un procès est convoqué pour dénouer l'affaire. La justice, il est vrai, avec son décorum et sa dramaturgie qui laisse une place à l'imprévu, à l'irruption de l'émotion, offre un cadre idéal à ce type de débat. Mais Emmanuel Demarcy-Mota ne contente pas d'agiter de belles idées. La mise en scène est inventive, riche de trouvailles visuelles. Seul bémol, l'épilogue écrit en 2022 au lieu d'ouvrir des perspectives enfile perles et clichés. On pourrait le supprimer sans dommage d'un spectacle de qualité qui se refuse à toute esbroufe et se veut pédagogique. Serait-ce un défaut ? 

 

Zoo d'après Zoo ou l'Assassin philanthrope et les Animaux Dénaturés de Vercors. Adaptation et mise en scène d'Emmanuel Demarcy-Mota, Théâtre de la Ville jusqu'au 15 avril.


Source : decision-sante.com