Dark web, une bataille incessante contre les trafiquants de drogues

Par
Publié le 18/11/2019
Le cannabis, l'ecstasy, la cocaine et autres stimulants représentent entre deux tiers (62%) et trois quarts de toutes les ventes ayant lieu sur le dark web. Les médicaments sur ordonnances ne représentent qu'entre 3 à 5%. Histoire du dark web et description de ses acteurs.
dark web

dark web
Crédit photo : SMETEK/SPL/PHANIE

En août 2016, le service des douanes finnois réussit à démanteler un réseau impliqué dans le trafic et la vente de drogues sur le dark net. Né en 2014 sur le site Silk Road, ce réseau était considéré comme le plus important dans le nord de l'Europe. Selon les douanes, le vendeur aurait réussi à importer 40 000 tablettes d'ecstasy, 30 000 buvards de LSD et 40 kg d'autres drogues incluant amphétamines, méthamphétamine, héroïne, cocaïne, MDMA...

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.