General data protection regulation (GDPR), chaud devant !

Publié le 13/04/2017
Cette réglementation de l’Union européenne, actée officiellement le 14 avril 2016, remplace la directive 95/46/CE sur la protection des données de 1995 (article 94.1 du règlement) déjà transposée dans les droits nationaux. Elle a pour objet le renforcement de la protection des données personnelles – dont de santé – afin d’éviter l’utilisation nominative de données collectées par des organisations, directement ou par des tiers. Ses dispositions sont « directement applicables, avec un caractère obligatoire, dans l'ensemble des 28 Etats membres de l'Union européenne à compter du 25 mai 2018 », date butoir non négociable. Panique à bord !
visuel Blum

visuel Blum

On définit une donnée à caractère personnel en tant qu’information concernant une personne physique identifiée ou pouvant l’être, directement ou indirectement – dichotomie entre « nominativité » et « pseudonymisation », par référence à un numéro d’identification ou à un ou plusieurs éléments qui lui sont propres (Art 2 Loi informatique et libertés).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.