Brève

Intelligence artificielle, le nain français

Publié le 24/05/2018
visuel IA

visuel IA
Crédit photo : Phanie

L’étude menée par le cabinet Roland Berger et le fond de capital-risque Asgard rompt avec les discours optimistes d’une France décrite comme une nation start-up. Dans le secteur des jeunes pousses impliquées dans l’intelligence artificielle (IA), la domination des États-Unis est sans appel. Ce pays concentre à lui seul sur son territoire la moitié des start-up au monde. En Europe, seule la Grande Bretagne témoigne d’un réel dynamisme en s’inscrivant dans le Top 5 mondial. Paris et Berlin sont relégués loin derrière avec à peine 6 % des start-up IA recensées. En attendant, le fond américain GV, fonds de venture capital d’Alphabet, société mère de Google investit dans la pépite française Okwin qui utilise la machine learning pour accélérer la recherche en biologie et en médecine. Outre des collaborations avec des laboratoires pharmaceutiques dont Amgen, Roche et Ipsen, Okwin a récemment annoncé un accord-cadre avec l’Inserm.

Gilles Noussenbaum

Source : decision-sante.com