Brève

Le diagnostic sans prélèvement des cancers de la peau

Par
Publié le 08/09/2016
visuel dermato

visuel dermato
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Avec de la lumière, il est désormais possible pour un dermatologue d'assurer un diagnostic assuré d'un mélanome malin. Alors qu'Anaïs Barut, actuelle directrice de la start-up Damae Medical, fait ses études à HEC Paris, elle rencontre en janvier 2013 le Pr Dubois qui affirmait que les cellules cancéreuses ne renvoient pas la même quantité de lumière ni la même qualité de lumière que les tissus sains. "Nous aurions besoin d'inventer un appareil qui scannerait la peau pour distinguer les tissus sains des malins", lui précisait-t-il alors.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.