Les fédérations hospitalières refusent d'intégrer l'Institut national des données de santé

Par
Publié le 09/05/2017

Les fédérations hospitalières ont décidé en bloc de ne pas adhérer au nouvel Institut national des données de santé (INDS). En cause, « des restrictions à l'accès aux données de santé sont imposées aux fédérations », regrettent la Fédération hospitalière de France (FHF), la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), celle des établissements privés non lucratifs (Fehap) et Unicancer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte