Robots chirurgicaux, la forteresse Da Vinci assiégée ?

Par
Publié le 29/04/2021
robots

robots
Crédit photo : S. Toubon

Mercredi 3 février 2021, hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, le docteur Thomas Blanc, chirurgien pédiatre, opère une fillette de 2 ans et demi d’un syndrome de la jonction pyélo-urétérale droit par rétropéritonéoscopie robot assistée. L’intervention est réalisée en chirurgie ambulatoire. L’enfant a un obstacle entre le bassinet et l’uretère qui entraîne une dilatation des cavités du rein et des infections urinaires fébriles qui peuvent détériorer à terme la fonction rénale.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.