Système d’information

Sécurité des SI, une garantie de sécurité pour les patients

Publié le 13/05/2016
La France dispose du corpus juridique le plus étoffé au monde en matière de sécurité des systèmes d’information de santé. Pour autant, le chemin demeure bien long avant d’arriver à un minimum de protection des architectures, des fonctions et des données. Explications.

Patrick Pailloux, directeur technique de la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure) et ancien directeur général de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) avait raison de dénoncer « la sécurité « cache-sexe », trop technique, voire de papier, négligeant les règles basiques d’hygiène informatique » (Assises de la Sécurité 2012).

On peut affirmer que nous n’avons pas encore compris que la sécurité et la sûreté sont des opportunités vitales, légales et financières pour les structures sanitaires et les matériels médicaux connectés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte