Télémédecine, un acte médical à part entière en 2018

Par
Publié le 13/09/2017
Suite à la levée des obstacles réglementaires (Cnil, Cnam) depuis 2014, l’acte de télémédecine devrait enfin entrer dans son intégralité dans le droit commun dans la prochaine LFSS 2018. Cette mesure va dans le sens de la stratégie territoriale d’accès aux soins évoquée en juillet dernier par le président Macron. Explications.
visuel TM 1

visuel TM 1
Crédit photo : BURGER/PHANIE

visuel TM 2

visuel TM 2
Crédit photo : GARO/PHANIE

visuel TM 3

visuel TM 3
Crédit photo : BURGER/PHANIE

C’est la dernière brique du dispositif, et c’est sans doute la plus importante : mettre fin au cadre expérimental de la télémédecine et faire passer l’ensemble de ces pratiques dans le droit commun. Autrement dit, « tant que les actes de télémédecine n’étaient pas rémunérés par la Cnam, personne n’en voulait ! », explique Alexandre Le Guilcher, l’un des fondateurs d’Evolucare Technologies, éditeur informatique de solutions santé depuis vingt ans et expert de la gestion de la donnée médicale.

 

Des expérimentations prometteuses…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte