Brève

Implant mammaire et lymphome, un risque confirmé

Publié le 07/07/2016
visuel-mammaire

visuel-mammaire
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Faut-il déconseiller la pose d’un implant mammaire après un cancer du sein ? Sûrement pas, même si l’ANSM confirme le lien entre la survenue d’un lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) et le port d’un implant mammaire. La pathologie reste rare à ce jour. Comparé au nombre d’implants posés, 400 000 implants mammaires ont en effet été vendus en France entre 2007 et 2014, 29 cas de LAGC ont été diagnostiqués. L’ANSM a par ailleurs repéré une surreprésentation numérique des implants mammaires texturés de la marque Allergan.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.