La HAS maintient le remboursement des prothèses de cheville

Publié le 17/12/2015

Crédit photo : BURGER/PHANIE

La prothèse de cheville depuis une dizaine d’années est une alternative à l’arthrodèse de la cheville, qui fixe définitivement la cheville sans recours à une prothèse. 500 malades chaque année sont concernés. Ils présentent le plus souvent une arthrose sévère qui répond à une disparition progressive du cartilage articulaire. Elle est le plus souvent le résultat de traumatismes à répétition comme des entorses, voire des fractures. Des pathologies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde génèrent également une disparition du cartilage.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.