Réhabilitation améliorée après chirurgie, une piste d’économies de 100 millions d’euros

Publié le 07/07/2016
Dans son document annuel qui suggère de nouvelles pistes d’économies, l’assurance maladie appelle à un nouveau mode de tarification pour la réhabilitation améliorée après chirurgie. Un forfait serait ainsi créé. Explications.
article Réhabilitation

article Réhabilitation
Crédit photo : BURGER/PHANIE

L’assurance maladie appelle à une large diffusion de la réhabilitation améliorée après chirurgie (RAAC). Imaginée par le Pr Henry Kehlet au Danemark puis diffusée dans les pays du nord de l’Europe, elle a été introduite en France par un groupe de cliniques privées (Capio). Elle exige une organisation spécifique des soins « selon la notion de chemin clinique », retenue par la Haute autorité de santé dans un documenté publié en juillet 2014.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.