Brève

Sanofi se renforce dans les maladies inflammatoires

Par
Publié le 14/01/2021
Sanofi

Sanofi
Crédit photo : arnaud janin

Pendant la crise, Sanofi continue à se renforcer dans le secteur des biotechs. Depuis la vente de sa participation dans Regeneron pour 11,7 milliards de dollars en mai 2020, le leader français dispose d'un trésor de guerre. Après avoir acquis récemment Principia Piopharma puis lancé une offre publique d'achat sur le néerlandais Kiadis, Sanofi a jeté son dévolu sur le britannique Kymab. Le montant initial de l'acquisition s'élève à 1,1 milliard de dollars. Le contrat prévoit un versement complémentaire de 350 millions de dollars si les objectifs de développements sont atteints. L'obtention des droits sur le KY1005 explique l'intérêt de Sanofi pour cette biotech. Cet anticorps monoclonal entièrement humain dispose d'un mécanisme d'action original qui lui permet d'être actif sur un grand nombre de maladies auto-immunes et inflammatoires. Dans un essai de phase II, des résultats positifs ont été obtenus dans la dermatite atopique. Ce qui devrait à terme consolider l'expertise du laboratoire français dans cette pathologie où il dispose déjà du Dupixent®. Un second anticorps est également en développement dans les tumeurs solides. Au-delà des produits, Sanofi vise également le contrôle de la plateforme à l'origine de ces différents anticorps. À suivre. 


Source : decision-sante.com