Ramsay a créé la surprise en annonçant l'ouverture prochaine de centres de santé primaire sur un financement expérimental reposant sur la capitation. L'Allemagne a là aussi des longueurs d'avance. C'est aussi le fruit de l'histoire. Ces structures avaient été développées en ex-RDA. On recensait avant la chute du mur 5 250 Polikliniks et 300 médecins indépendants. Puis au moment de la réunification ces établissements ont fermé faute de moyens. Les Medizinische Versogung Zentrum (MVZ) ont fait l'objet d'un redéploiement sur l'ensemble du pays à partir de 2004.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.