Tribune Jean-Pierre Blum

Fuite massive de données personnelles à la Cnam qui ne manquait pourtant pas d’assurance

Publié le 24/03/2022
500 000 dossiers personnels, chiffre qui devrait être revu à la hausse, via 19 établissements de santé parmi les plus importants ont été piratés. Encore un coup du fantôme de l’Opéra ? Tout cela ne fait pas très sérieux au pays d’une institution qui, avec une certaine suffisance, a toujours regimbé* devant ses obligations de sécurité. On ne sort de l’ambiguïté qu’à ses dépens, dit le philosophe. A raison.
Thomas Fatôme, directeur général de l'assurance maladie

Thomas Fatôme, directeur général de l'assurance maladie
Crédit photo : DR

« En fin de semaine dernière, l’assurance maladie a détecté que des personnes non autorisées ont réussi à se connecter à des comptes « amelipro », réservés aux professionnels de santé. Il ressort des premières analyses que les attaquants ont pu se connecter à des comptes dont les adresses e-mail avaient été compromises (19 comptes de professionnels de santé ont été identifiés).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.