Brève

La FHP se dote d'une charte contre toutes les discriminations

Par
Publié le 12/12/2019
cliniques

cliniques
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Faudrait-il lancer un plan cliniques à l'image du plan hôpital de novembre dernier ? La crise financière frappe aussi le secteur privé. Lamine Gharbi, président de la FHP, lors d'une conférence de presse, a dressé un bilan de santé des cliniques inquiétant : 40 % des établissements MCO en déficit, 12 liquidations au total, surtout localisées en zone rurale, un taux d'investissement divisé par deux au cours des huit dernières années, un endettement global qui s'accroît chaque année (63 % en 2018, 67 % en 2019). En réponse à ce constat, la FHP demande une hausse des tarifs hospitaliers de 1 % en dehors des sommes versées pour l'amélioration de la qualité (IFAQ). Mais si les cliniques revendiquent une égalité de traitement avec l'hôpital, comment alors lutter contre les accusations de sélection des malades opérées par privé ? Et obtenir des autorisations pour créer des services d'urgences dans les 34 départements qui en sont encore dépourvus ? La FHP vient de se doter d'une charte d'engagement qui garantit l'accueil de tous les patients, sans aucune discrimination. Elle s'inscrit dans un climat de confiance accordé par les Français aux professionnels de santé (91 %) mais aussi aux hôpitaux et cliniques (83 %), seuls épargnés dans le climat de défiance qui frappe la plupart des institutions. Un bien commun est là à préserver…


Source : decision-sante.com