Brève

L'accès aux soins s'est dégradé depuis 2012

Publié le 30/06/2016
visuel accès

visuel accès
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

En quatre ans, de 2012 à 2016, l'accès à un médecin généraliste à moins de 30 minutes du domicile s'est dégradé pour plus du quart de la population, selon la dernière étude présentée par l'association UFC-Que choisir. Cette dernière a porté sur l'accès géographique et financier à quatre spécialités, généralistes, pédiatres, ophtalmologistes et gynécologues dans la totalité des communes de France à partir des données publiques de l'assurance maladie.

5% de la population vivent dans un désert médical

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.