Démographie médicale

Pharmaciens hospitaliers, une hausse limitée des effectifs

Par
Publié le 15/10/2018
De 2012 à 2017, la démographie des pharmaciens hospitaliers a crû de 15 %, soit + 902, mais a ralenti sa progression en 2017 (+0,6 %). En cinq ans, le nombre de pharmacies à usage intérieur (PUI) a baissé de 4,7 % (-1,8 % en 2017), selon le dernier Panorama de la démographie des pharmaciens. Explications du président de la section H du Cnop, Jean-Yves Pouria.
Jean-Yves Pouria

Jean-Yves Pouria
Crédit photo : CNOP

Le nombre de PUI a encore baissé de 1,8 % en 2017 ? Pourquoi ?

Trois raisons sont identifiables. Premièrement, ces suppressions sont dues en partie à une augmentation des regroupements d’établissements dont les groupements de coopération sanitaire (GCS). Deuxièmement, certains établissements ont fermé. Enfin, des établissements dont l’activité pharmaceutique est réduite ont fait le choix de ne plus avoir de PUI (SSR, privés MCO, Ehpad). Ils vont alors s’approvisionner en ville via une convention avec une officine.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.