Livres

Faut-il décriminaliser l’infanticide ?

Par
Publié le 10/05/2022
chapo à venir

« Insignifiant statistiquement, le néonaticide est néanmoins sociologiquement significatif », écrit Julie Ancian dans un ouvrage issu d’une thèse menée pendant six ans sur des cas de néonaticides jugés en France de 2005 à 2015. Pourquoi adopter un regard sociologique alors que le premier réflexe serait d’interroger un psychiatre sur un crime sidérant, qui laisse sans voix ? A une pathologisation de l’acte, Julie Ancian revendique une lecture féministe avec comme première exigence une décriminalisation du processus judiciaire comme dans d’autres pays.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.