La dette souveraine, histoire d’un concept

Par
Publié le 10/05/2022

Avant l’émergence de l’État moderne, le souverain empruntait pour financer la guerre. Petit problème pratique, détenteur d’un pouvoir illimité, il n’était pas contraint de régler rubis sur ongles les dettes qu’il avait contractées. D’où des taux d’intérêt élevés. Le concept de dette souveraine émerge à la faveur de la création des assemblées représentatives. Elles accueillaient en leur sein les créanciers qui étaient autorisés à superviser la collecte des impôts. Ce qui permit de réduire les taux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte