Brève

La médecine libérale est-elle un chef-d'oeuvre en péril ?

Par
Publié le 21/03/2019
Assemblee

Assemblee
Crédit photo : Phanie

Le monopole d'exercice du médecin est-il un chef-d’œuvre en péril, à remiser au musée d'histoire de la médecine ? La liberté d'installation doit-elle être sacrifiée sur l'autel de la solidarité en pleine crise des gilets jaunes ? Certes les étudiants échappent au stage obligatoire en zone sous-dotée. L'amendement portée en commission par Audrey Dufeu-Schubert (LREM) a été récusé en séance. Quant à la possibilité pour le pharmacien de délivrer certains médicaments en l'absence d'ordonnance, l'amendement n'a pas encore été examiné. En tout état de cause et quel que soit le texte final adopté à l'issue du marathon législatif de "ma santé 2022", le statut du médecin libéral est en crise. Et l'idée de salariat progresse chez les jeunes générations formées à l'hôpital. Le gouvernement à ce jour soutient fermement les médecins libéraux. Mais jusqu'à quand ? La Fédération hospitalière de France a présenté la semaine dernière les résultats d'un sondage où 84 % des Français exigent l'obligation pour les médecins de s'implanter dans les déserts médicaux lors des premières années d'exercice. Entre hospitaliers et libéraux, le fossé se creuse alors que les questions de santé se sont invitées par surprise au Grand Débat. La grande famille des médecins n'est plus ce qu'elle était. La médecine libérale peut-elle demeurer dans ce statu quo jusqu'à la prochaine législature ?

 

 

I


Source : decision-sante.com